Mais qu’est ce donc ?

Il existe plus de 300 sortes d’Aloé vera, mais seulement quelques-unes sont reconnues pour leurs vertus médicinales. La plus efficace d’entre elles est l’Aloe Vera Barbadensis Miller, également appelé le Lys du désert.

Le nom générique Aloe vient du latin aloë .
Vera dérive du latin vērus (fem. vera) « vrai, authentique ».

L’Aloé vera n’est pas, contrairement à ce qu’on peut penser, de la famille des cactus, mais est une plante grasse faisant partie de la famille des liliacées (comme la tulipe, l’ail, l’oignon,l’asperge entre autres) et se présente sous la forme d’une plante arborescente de 60 à 80 cm de hauteur, aux racines peu profondes, dont la tige très courte et ligneuse porte un faisceau de feuilles charnues lisses de couleur verte, à section triangulaire, aux extrémités pointues, dont les plus grandes peuvent atteindre 80 cm de hauteur et 10 cm dans leur plus grande largeur avec des bords munis d’épines jaune clair.
La coupe transversale d’une feuille permet de distinguer, de l’extérieur vers l’extérieur : la cuticule, une couche épidermique, un derme cellulosique où circule une sève rouge brunâtre, le « sang » de l’Aloès, et enfin au centre une pulpe épaisse, parenchyme mucilagineux incolore qui est le précieux jus utilisé pour ses salutaires vertus.

Le spectre exceptionnellement large de l’Aloé Véra repose sur les actifs vitaux principalement contenus dans la pulpe des feuilles. 200 substances différentes de cette plante contribuent à de nombreux effets positifs sur notre organisme. Ce n’est pas la quantité de chaque substance qui joue un rôle prépondérant, mais bien plus sa composition qui est optimale pour l’homme. C’est la synergie de tous les composants qui confère à l’ensemble de l’Aloé Véra son effet revitalisant, régénérant, cosmétique et curatif. Voici les principes actifs majeurs de la plante :

Les minéraux et oligo-éléments

Les minéraux et les oligo-éléments sont de nature anorganique. Ils doivent être fournis à l’homme par l’alimentation. Les minéraux et oligo-éléments contenus dans l’Aloès sont indispensables au métabolisme humain et en tant que module de notre organisme. Voici quelques minéraux et oligo-éléments importants : aluminium, calcium, oxalate de calcium, chlorure, chrome, cobalt, phosphore, potassium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, sodium, sélénium, silicium, étain et zinc.

L’Aloé apporte les principaux minéraux suivants  :

  • Calcium : Croissance des os et des dents, en association avec le phosphore.
  • Chlore : Antiseptique et désinfectant.
  • Chrome : Facilite la régulation du taux de sucre dans le sang et le système circulatoire.
  • Cuivre : Oligo-élément indispensable à l’équilibre de l’organisme, et la formation du sang.
  • Fer : Apporte l’oxygène aux globules rouges et favorise la résistance à l’infection.
  • Magnésium : En association avec le manganèse, maintient le bon fonctionnement du système nerveux et des muscles.
  • Manganèse : En association avec le magnésium, maintient le bon fonctionnement du système nerveux et des muscles.
  • Phosphore : Croissance osseuse, en association avec le calcium.
    Potassium (sorbate de potassium) : Régulation des composants fluides du sang et des muscles.
  • Sodium : Avec le potassium, maintient les niveaux d’équilibre de l’eau dans le corps, transporte les acides aminés et le glucose vers les cellules.
  • Zinc : Stimule le système immunitaire et l’activité des protéines dans la cicatrisation.

Les acides aminés

Il existe 20 acides aminés différents qui, en tant que modules dans notre corps, fournissent des milliers de protéines et participent ainsi à la fabrication d’enzymes, d’hormones et d’anticorps et autres ainsi qu’à de nombreux procédés du métabolisme. Certains acides aminés ne peuvent pas être fabriqués par le corps. Ils sont qualifiés d’essentiels et doivent être fournis par l’alimentation. L’Aloès contient un minimum de sept acides aminés essentiels ainsi que d’autres non essentiels certes,mais non négligeables à l’organisme humain : alanine, arginine, acide d’aspartine, ½cystine, acide de glutamine, glycérine, histidine, hydroxyproline, isoleucine, lysine, méthionine, alaline de phényle, proline, sérine, thréonine, tryptophane, tyrosine et valine.

La plupart des maladies liées au style de vie moderne telles que l’obésité, un taux élevé de cholestérol, le diabète, l’insomnie, ou bien encore l’arthrite sont attribuables à des troubles métaboliques de base. Il en est de même pour la perte de cheveux, tout comme pour la formation accentuée de rides.

Les vitamines

La plante fournit les vitamines suivantes :

  • Vitamine A  (carotène): Améliore la vision, favorise la santé de la peau et des os, protège les cellules des radicaux libres.
  • Vitamine B1 (thiamine) : Nécessaire à la croissance des tissus et à la production d’énergie.
  • Vitamine B2 (riboflavine) : Action commune avec la vitamine B6 pour la formation du sang.
  • Vitamine B3 (niacine) : Aide à régulariser le métabolisme.
  • Vitamine B6 (pyridoxine) : Action commune avec la vitamine B2 pour la formation du sang.
  • Vitamine B9 (acide folique) : Antianémique, favorise la régénération des globules rouges.
  • Vitamine B12 (cyanocobalamine) : Indispensable au métabolisme, facteur énergétique pour les fonctions nutritives du corps et favorise la formation des globules rouges.
  • Vitamine C (acide ascorbique) : En association avec la vitamine E, combat l’infection par stimulation du système immunitaire, favorise la cicatrisation et maintient la santé de la peau.
  • Vitamine E (tocophérol) : Avec la vitamine C, protège la membrane des cellules et aide à combattre les infections et à les guérir.
  • Choline (vitamine du complexe B) : vasodilatateur coronarien, elle favorise le métabolisme.

Les enzymes

Les enzymes sont des actifs qui permettent, accélèrent ou bloquent la réaction chimique des cellules. Avec les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments, ils prennent part à tous les processus biochimiques du corps humain. Les enzymes contenus dans l’Aloé Véra régularisent les fonctions de l’intestin et facilitent l’identification des substances alimentaires pour les rendre utiles à l’organisme. De plus, des experts sont d’avis que certains enzymes contenus dans l’Aloé Véra pourraient être en mesure de détruire des molécules nocives à l’homme, les radicaux libres : aliinase, amylase, bradykinase, catalase, cellulase, phosphokinase de créatinine, déhydrogénase de lactine, lipase, nucléotidase, oxidase, proténase, transaminase SGO et SGP.

Les glucides

L’Aloé Véra contient des glucides qui se différencient selon le nombre de molécules dont ils sont composés : les monosaccharides comme le glucose, le mannose et xylose et les polysaccharides (aldonantose, cellulose, glucose, mannose, L-rhamnose, acemannan) qui sont composés de plusieurs oses assemblés comme par ex. l’acemannan qui contient de nombreuses unités de mannose. Les polysaccharides sont connus également sous forme de fibres alimentaires qui facilitent la digestion et qui peuvent lier les acides gastriques, le cholestérol ainsi que beaucoup d’autres substances nocives.

L’acemannan

Chez les adultes il ne peut pas se former seul, et est un véritables polyvalent. En usage interne, il facilite à l’appareil digestif l’assimilation de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments, d’enzymes ainsi que d’autres substances naturelles importantes et renforce ainsi notre système immunitaire. Il a en outre un effet anti-inflammatoire et exerce une influence positive sur les muqueuses. en bref l’acemannan est bienfaisant pour l’état général et le bien-être. En usage externe, il est principalement utilisé pour son effet cicatrisant,soulageant, anti-inflammatoire, hydratant et régénérant au niveau des cellules. L’acemannan contient un ensemble impressionnant de molécules. Seul le traitement minutieux des feuilles fraîches de l’Aloé Véra permet de maintenir cet ensemble de molécules et donc garder son effet. L’acemannan apporte du tonus à notre système immunitaire.

Autres constituants

Aloèsine, Aloénine, acide cinnamique, acide chrysophanique, résistanol (dérivé alcoolique de l’acide cinnamique), lignine, saponines, choline, (dont l’action participe à la régulation du taux de cholestérol dans le sang, au bon fonctionnement du foie et aux processus de mémorisation), huiles volatiles, etc.